Deuxième partie : le processus

Dans mon premier billet, je vous ai entretenu de l’importance de faire son bilan de santé annuel et des bienfaits que vous pouvez en tirer. Cette semaine, nous entreprenons la première étape du processus.

Les quatre étapes du  processus :

  1. Observer: vous faites votre auto-évaluation spontanée ; vous passez en revue les douze derniers mois ; vous dressez le portrait de la situation actuelle. C’est ce que je vous propose de faire dans ce billet.
  2. Analyser: je vais vous proposer une liste de questions afin d’analyser vos observations de la première étape. La méthode s’inspire des six situations particulières proposées par l’Institut québécois de planification financière (IQPF).
  3. Fixer des objectifs: les deux premières étapes vous auront permis de dresser une liste de progrès à réaliser. Il suffit alors d’ordonner vos priorités.
  4. Créer un plan d’action: vous allez refaire le processus dans un an. Que devrez-vous faire au cours des prochains mois pour être en mesure d’observer (première étape du processus) que vous avez atteint les objectifs que vous vous êtes fixés à l’étape numéro trois ?

Vous êtes prêts ? Démarrez !

Commencez par une courte période d’échauffement. Il vous faudra du matériel pour l’étape de l’analyse et votre esprit a besoin d’être stimulé pour livrer ses secrets. C’est un peu comme ces vieilles pompes manuelles qu’il fallait amorcer : on y versait un peu d’eau, on actionnait le levier à quelques reprises, puis l’eau se mettait à couler en abondance. Vous avez connu cela ? La première question servira à vous mettre dans l’état d’esprit requis.

QUELS SONT VOS SUCCÈS DE LA DERNIÈRE ANNÉE ?

  • Nommez au moins deux réalisations ou événements qui vous ont donné satisfaction.
  • Notez pourquoi vous avez ressenti de la satisfaction.
  • Y a-t-il une suite à donner ?

QU’EST-CE QUI A MOINS BIEN FONCTIONNÉ AU COURS DE CETTE ANNÉE ?

  • Nommez au moins deux éléments de votre vie où vous n’avez pas obtenu les résultats escomptés
  • Notez pourquoi vous êtes déçus.
  • Que feriez-vous de différent ?
  • Pouvez-vous appliquer des correctifs ?

AVEZ-VOUS VÉCU DES CHANGEMENTS MAJEURS AU COURS DES DEUX DERNIÈRES ANNÉES ?

Les changements majeurs ont des conséquences sur le cours de votre vie et influencent vos stratégies de planification financière. Peut-être avez-vous vécu un changement important au cours des douze ou vingt-quatre derniers mois. Ces événements vous ont probablement obligé à modifier vos stratégies ou comportements. Il est également possible que vous ayez choisi la procrastination et remis à plus tard des décisions pourtant nécessaires. J’ai rédigé une liste d’éléments déclencheurs pour vous aider (cliquez ici pour y accéder). Révisez cette liste et prenez note des déclencheurs qui ont engendré des changements importants qui méritent votre attention dans ce processus de bilan de santé financière. Ma liste comporte plus de 60 éléments pour stimuler votre réflexion.

QUELLES SONT VOS DONNÉES DE BASE

Lorsque vous rendez visite à votre médecin de famille pour un examen périodique, on commencera par mesurer votre poids, votre tour de taille, votre tour de hanches et votre tension artérielle. Pourquoi ? Parce que ces données, combinées à d’autres, plus poussées, aideront votre médecin à évaluer votre état de santé général.

En planification financière personnelle, les données de bases se trouvent dans le bilan financier et l’état des flux monétaires. Voyons ce qu’il en est.

CALCULEZ VOTRE VALEUR NETTE

Vous vous devez de connaître votre valeur nette et d’en suivre l’évolution. Pour y arriver, vous allez dresser votre bilan financier.

Tout ce dont vous avez besoin, ce sont vos états de compte, une feuille de papier, un crayon et une calculatrice. Tracez sur votre feuille un trait horizontal pour la diviser en deux sections égales. Dans la section de gauche, dressez la liste de tous les actifs qui contribuent positivement à votre richesse et faites-en le total. Excluez de cette liste les biens qui se déprécient, comme les véhicules et le mobilier. Dans la section de droite, dressez la liste de toutes vos dettes et faites-en le total. Par convention, les éléments d’actifs et de passifs sont ordonnés par degré de liquidité. Votre valeur nette représente vos actifs réduits de vos dettes.

Pour faciliter votre tâche, téléchargez ce chiffrier (cliquez sur le lien) : Bilan financier.

Qu’est-ce que ce premier exercice Vous révèle ? Si c’est la première fois que vous le faites, je vous suggère de dresser votre bilan financier à la même date, l’année dernière. Votre valeur nette a-t-elle progressé, fait du sur place ou a-t-elle régressé ? Avez-vous l’impression d’être en contrôle ? Si vous êtes retraités, il peut être normal que votre valeur nette ait diminué par rapport à l’année précédente. Il faudra déterminer si cette réduction de la valeur nette est justifiable.

CALCULEZ COMBIEN VOUS AVEZ DÉPENSÉ AU COURS DE LA DERNIÈRE ANNÉE

La plupart des gens n’ont qu’une vague idée de leurs dépenses mensuelles ou annuelles. Mon expérience m’indique que la plupart d’entre nous peuvent produire une liste détaillée des dépenses fixes telles que les versements hypothécaires, les taxes municipales ou les mensualités pour la location d’une automobile. Par contre, peu connaissent avec précision l’impact de leurs dépenses discrétionnaires. La plupart du temps, ils les sous-estiment. Faire le suivi de ses dépenses mensuelles demande de la rigueur et de la discipline. Peu de gens prennent plaisir à faire cet exercice. Pourtant, tous ceux qui ont un bon contrôle de leurs dépenses maîtrisent leurs finances personnelles mieux que la moyenne de la population.

Sortez vos états de compte et faites un sommaire de vos entrées et sorties de fonds de la dernière année. La méthode de l’analyse des flux monétaires vous donnera les résultats les plus précis, car vous ne risquez pas d’oublier des dépenses. Pour vous aider, j’ai rédigé un texte intitulé « déterminer son coût de la vie par la méthode des flux monétaires ». Téléchargez le texte en format PDF.

La semaine prochaine, nous entreprendrons l’analyse de vos observations.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This